12345

123345

Atrophie Du Nerf Optique

L’atrophie du nerf optique est une maladie dans laquelle des fibres du nerf optique sont détruites, d’où une perturbation de la vision. Elle peut être liée à une inflammation (méningite, sclérose en plaques…), une tumeur avec compression du nerf optique, une obstruction de vaisseaux sanguins qui irriguent le nerf optique…
Des atrophies optiques d’origine génétique

Certaines atrophies optiques sont héréditaires comme :

la maladie de Leber ou neuropathie optique héréditaire de Leber : ce dysfonctionnement du nerf optique est dû à des mutations présentes dans l’ADN mitochondrial. La transmission de ces mutations passe donc par la mère. La prévalence de l’atrophie de Leber est d’environ un cas pour 50.000 personnes. Cette maladie se manifeste généralement chez de jeunes adultes, avec une diminution rapide de l’acuité visuelle d’un œil, puis du second. Il n’existe pas de traitement. Cette maladie a été décrite par l’ophtalmologiste allemand, Theodor Leber ;
l’atrophie optique dominante ou maladie de Kjer : cette maladie conduit à une perte progressive de l’acuité visuelle, une perturbation de la vision des couleurs et une atrophie du nerf optique visible au fond d’œil. Le gène OPA1, situé sur le bras long du chromosome 3, est responsable de plus de 95 % des cas d’atrophie optique dominantes. Cette atrophie est généralement diagnostiquée dans l’enfance. Il y aurait environ un cas pour 10.000 à 50.000 personnes.

Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ? L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe.

Santé visuelle

Les jeunes passent plus de 10 heures par jour devant des écrans

Le baromètre 2017 de la santé visuelle de l’AsnaV (association nationale pour l’amélioration de la vue) offre des résultats inquiétants. En effet, il révèle que les jeunes passent plus de 10 heures par jour devant des écrans, dont 4 heures en moyenne sur leur smartphone.

Les conséquences de cette utilisation très importante des écrans sont graves, car les jeunes se plaignent de plus en plus de problèmes visuels, de maux de tête, de fatigue… Ainsi, selon le baromètre, ils sont 41 % à ressentir les symptômes de la myopie et donc des difficultés à voir de loin. Ils n’étaient que 29 % en 2016. Les soucis de fatigue visuelle ont, quant à eux, presque doublé en cinq ans, passant à 40 % contre 23 % en 2012.

Il faut aussi savoir que l’on constate que 59 % de la tranche d’âge concernée, c’est-à-dire les 16-24 ans, ont des troubles visuels contre seulement 47 % du reste de la population.
Santé visuelle : organiser des actions de prévention et de dépistage

Mais comment diminuer ce phénomène qui entraîne les jeunes à abîmer leur vue à cause des écrans ? Selon l’AsnaV, mais surtout les parents interrogés, il est nécessaire de mettre en place des actions de prévention et de dépistage. Ainsi, 94 % d’entre eux sont pour un renforcement du dépistage visuel au sein des écoles et 83 % souhaitent qu’un dépistage visuel soit mis en place avant l’âge de 3 ans.

L’AsnaV rappelle de son côté : « On connaît justement l’efficacité des actions de prévention menées par la santé bucco-dentaire, souvent soutenues par les pouvoirs publics. Il est à souhaiter qu’une même volonté anime la nouvelle équipe gouvernementale afin que la santé visuelle soit enfin prise en considération pour assurer le meilleur avenir possible aux jeunes générations ».

10 Remèdes Pour la Vue

Pour garder une bonne vue, le plus longtemps possible, certains nutriments sont nécessaires. D’autres “coups de pouce” 100 % naturels peuvent aussi vous permettre de prendre soin de vos yeux et de préserver votre vue. Les conseils de Marie-Laure Durand, naturopathe.
Sommaire

De la vitamine B2
De la vitamine D
De la vitamine A
De la vitamine C
De la vitamine E
Des Oméga 3
Du cuivre
Le palming pour apaiser ses yeux
Des lunettes de repos
Des compresses à la camomille

Certains nutriments sont indispensables pour préserver sa santé oculaire. Disponibles en pharmacie ou magasins bio, il est possible de les consommer sous forme de comprimés, de gélules ou encore de gouttes. “Veillez à toujours vous référer à la posologie du laboratoire”, nous conseille notre expert naturopathe, Marie-Laure Durand. “Concernant les effets indésirables il est préférable d’avoir un avis médical ou d’un thérapeute. Ne jamais utiliser chez l’enfant ou la femme enceinte sans avis médical.”
De la vitamine B2

La vitamine B2 contribue à la bonne santé de la peau mais aussi des ongles et des cheveux. Côté vue elle réduit la sensibilité à la lumière et les larmoiements.

Elle est présente dans les oléagineux, le germe de blé, l’avocat, les dattes, le foie, le lait, la levure de bière…

Vous pouvez en consommer entre 10 à 200 mg par jour sous forme de gélule (se référer au dosage indiqué sur la boite par le laboratoire).
De la vitamine D

La vitamine D agit efficacement contre l’apparition de la myopie et de la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Elle intervient aussi dans la calcification de l’os.

On la trouve essentiellement dans l’huile de foie de morue, la truite, le saumon, le hareng, la boisson au soja, le riz et les œufs.

Consommez entre 400 à 1000 ui par jour (se référer au dosage indiqué sur la boite par le laboratoire).

Hello world!

This is a Bitnami WP Multisite installation. Please check the multisite configuration guide before adding content to your sites. To learn more about Bitnami stacks visit our website and to get support visit our forums. Enjoy!